Skip to main content

La réponse mondiale au coronavirus se fonde sur l’engagement pris le 26 mars par les dirigeants du G20 de faire front commun dans la lutte contre la pandémie. Dans cet esprit, le 24 avril, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et un premier groupe d’acteurs du secteur de la santé ont lancé une collaboration d’envergure mondiale, appelée «Access to COVID-19 Tools Accelerator» ou «ACT Accelerator», en vue d’accélérer la mise au point et la production d’outils de lutte contre la COVID-19 et d’assurer un accès équitable à ces outils partout dans le monde. Ensemble, ils ont lancé un appel à l’action. La Commission européenne a répondu à cet appel en unissant ses forces à celles du Canada, de la France, de l’Allemagne, de l'Italie (qui assurera la prochaine présidence du G20), du Japon, du Royaume d'Arabie saoudite (qui préside le G20), de la Norvège, de l'Espagne et du Royaume-Uni pour organiser un marathon des donateurs — l'initiative sur la réponse mondiale au coronavirus — à partir du 4 mai 2020.

Des experts scientifiques et sanitaires de premier plan au niveau mondial, réunis au sein du Conseil mondial de suivi de la préparation — organisé conjointement par l'OMS et la Banque mondiale — estiment que 7,5 milliards d’euros (8 milliards de dollars) sont nécessaires pour répondre aux besoins immédiats afin de mettre au point des solutions pour traiter, tester et protéger les personnes et pour enrayer la propagation de la maladie. En organisant l'initiative sur la réponse mondiale au coronavirus, l’UE et ses partenaires donnent l'exemple, au niveau mondial, pour combler ce déficit de financement.

Les dons reçus sont consacrés aux trois besoins les plus urgents:

Nous avons besoin de nouveaux tests pour diagnostiquer rapidement la maladie. Ces tests doivent être précis et facilement accessibles.

Nous avons besoin de nouveaux traitements pour limiter les symptômes chez les patients infectés par le coronavirus, afin de réduire le nombre de personnes devant être hospitalisées.

Nous avons besoin de nouveaux vaccins pour protéger les personnes, empêcher le retour de la maladie et reprendre une vie normale.

Les dons visent également à renforcer les systèmes de santé dans le monde entier, afin d’aider la planète à surmonter cette pandémie et à en éviter une autre.

Voici les bénéficiaires des fonds récoltés:

  • CEPI (Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies), pour les vaccins
  • GAVI, l’Alliance du vaccin, pour la distribution des vaccins
  • Therapeutics Accelerator, pour les thérapies
  • UNITAID, pour le déploiement des thérapies (concernant le coronavirus)
  • FIND (Fondation pour les nouvelles solutions de diagnostic innovantes), pour les outils de diagnostic
  • Le Fonds mondial, pour le déploiement de diagnostics (concernant le coronavirus)
  • L’Organisation mondiale de la santé (OMS), pour les systèmes de santé (concernant le coronavirus)

Tester

Nous avons besoin de nouveaux tests pour un diagnostic rapide. Ces tests doivent être précis et facilement accessibles.

Traiter

Nous avons besoin de nouveaux traitements pour limiter les symptômes chez les patients infectés de réduire les hospitalisations.

Prévenir

De nouveaux vaccins sont nécessaires pour protéger les personnes, empêcher le retour de la maladie et reprendre une vie normale.

Tous les nouveaux vaccins, diagnostics et traitements contre le coronavirus doivent être disponibles, appropriés et abordables à l’échelle mondiale.

C’est pourquoi nous avons besoin d’une riposte d’une ampleur, d’une rapidité et d’une solidarité sans précédent. La riposte doit être de grande ampleur pour donner la priorité aux technologies et aux innovations les plus prometteuses, elle doit être rapide afin d’accélérer la mise au point, la fabrication et le déploiement de diagnostics, de traitements et de vaccins, et elle doit être solidaire afin de garantir un accès équitable à ces technologies pour tous, en Europe et dans le monde, indépendamment du lieu où elles ont été élaborées ou de qui les a financées.

Coronavirus Global Response achievements

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a rassemblé la communauté internationale autour de la nécessité de développer un vaccin contre le coranavirus, de le produire, de le déployer partout dans le monde et de le mettre à disposition à des prix abordables. Un vaccin qui serait notre bien commun, universel.

  • Près de 10 milliards d’euros levés entre fin avril et fin mai 2020
  • Un cadre mondial de coopération pour la mise au point de vaccins, l’«ACT-Accelerator»
  • Un marathon des donateurs qui aboutira à un sommet mondial des donateurs et à un concert le 27 juin