Skip to main content

Réponse mondiale au coronavirus: unis pour faire du monde un endroit plus sûr

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a mobilisé la communauté internationale autour de la nécessité de mettre au point un vaccin contre le virus, de le produire, de le distribuer partout dans le monde et de le mettre à disposition à un prix abordable.

La Commission européenne et ses partenaires:

  • ont recueilli, en 1 mois seulement, près de 10 milliards d’euros pour des vaccins, des outils de diagnostic et des traitements;
  • ont mis en place l’initiative «ACT-Accelerator», un cadre mondial de coopération pour la mise au point de tests, de traitements et de vaccins contre le coronavirus;
  • ont réuni 40 pays et organisations, et des dizaines d’artistes et de philanthropes dans le cadre d’un effort mondial sans précédent.

Grâce à ce témoignage de l’unité mondiale, les chances de pouvoir fournir un vaccin à tous ceux qui en auront besoin, partout dans le monde, sont à notre portée.

Lancement de la réponse mondiale

La présidente von der Leyen a présenté pour la première fois l’idée d’une réponse mondiale et coordonnée à la pandémie le 26 mars, lors de la réunion des dirigeants du G20, lesquels ont décidé de lancer cette initiative.

Dans les semaines qui ont suivi, la présidente a pris contact avec des acteurs mondiaux du secteur de la santé et des philanthropes: l’OMS, Gavi, le Conseil mondial de suivi de la préparation, la Fondation Bill et Melinda Gates et le Wellcome Trust.

L’OMS et un groupe d’acteurs mondiaux ont rapidement lancé un appel à la collaboration en vue d’accélérer la mise au point et la production d’outils pour lutter contre le coronavirus, et garantir un accès équitable à ceux-ci. La présidente von der Leyen a répondu à cet appel et a annoncé, le 24 avril, que la Commission allait unir ses forces à celles de ses partenaires pour lancer un appel aux dons, la réponse globale au coronavirus, le 4 mai 2020.

Berlaymont

Elle a invité des pays et des organisations du monde entier à faire des dons pour contribuer à atteindre l’objectif de 7,5 milliards d’euros (8 milliards de dollars) de financement initial.

Très rapidement, de nombreux pays ont manifesté leur intérêt pour participer à la réponse mondiale au coronavirus, notamment le Canada, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Japon, la Norvège, le Royaume d’Arabie saoudite, l’Espagne et le Royaume-Uni.

On 4 May, a pledging event brought together more than 50 world leaders, CEOs and international organisations and raised €7.4 billion including a pledge of €1.4 billion by the Commission.

Le 4 mai, la Commission a également proposé un cadre de coopération visant à fédérer les efforts mondiaux et à accélérer les progrès dans la mise au point d'outils de diagnostic, de médicaments et de vaccins contre le coronavirus: l’«ACT-Accelerator».

Trois partenariats correspondant aux trois priorités de la réponse mondiale au coronavirus constituent le cœur de ce cadre. Ces partenariats rassemblent l’industrie, la recherche, des fondations, les autorités de réglementation et des organisations internationales, afin qu’ils travaillent ensemble sur toutes les étapes nécessaires pour fournir de nouveaux outils et de nouvelles solutions, de la recherche jusqu’à la fabrication et à la distribution. Le cadre étant opérationnel, les travaux vont désormais se poursuivre sous les auspices de l’Organisation mondiale de la santé.

CVGR - Page 4 - FR

Le marathon des donateurs continue.

Le 28 mai, la Commission a annoncé que la réponse mondiale au coronavirus avait permis de mobiliser 2,3 milliards d’euros supplémentaires en moins d’un mois, soit un total de 9,8 milliards d’euros. 6,5 milliards d’euros ont été promis par l’équipe Europe (Team Europe), à savoir les pays de l’UE et de l’EEE, la Commission et la Banque européenne d’investissement.

 

 

Sur les 9,8 milliards d’euros:

4,3 milliards d'euros
serviront à renforcer les systèmes de santé
2,3 milliards d'euros
seront alloués aux vaccins
814 millions d’euros
seront alloués aux médicaments
242 millions d’euros
iront aux outils de diagnostic

Dans ce contexte, 1 milliard d’euros a été promis à Gavi, l’Alliance pour les vaccins.

La Commission s’est engagée à verser 300 millions d’euros à Gavi pour la période 2021-2025. Ce montant permettra de faire vacciner 300 millions d’enfants dans le monde et de financer des stocks de vaccins pour combattre d’autres maladies infectieuses telles que la rougeole, le VPH et la polio.

Press statement by Ursula von der Leyen, President of the European Commission, and Hugh Evans, Co-founder and CEO of Global Citizen, on the next steps in the Coronavirus Global Response

Le 28 mai, la présidente von der Leyen a lancé une nouvelle campagne en collaboration avec l’organisation internationale de défense des citoyens Global Citizen: «Objectif mondial: Unis pour notre avenir».

Cette campagne aboutira le 27 juin à une grande manifestation mondiale destinée à mobiliser les ressources considérables nécessaires pour accélérer le développement de nouvelles solutions et garantir que leur accès sera universel et inclusif.

Documents

Réponse mondiale au coronavirus - français
English
(1.55 MB - PDF)
Télécharger